UNE NOUVELLE VIE AGRICOLE À 50 ANS, C’EST POSSIBLE

anne-duffau

Il n’y a pas d’âge pour changer de vie. Il faut vivre sa passion ! Anne Duffau a répondu à mes questions, je vous partage ici ses réponses. Cette femme adorable et investie saura vous transmettre sa bonne humeur et son expérience.

« Je m’appelle Anne Duffau et j’ai 50 ans, je suis mariée avec Bruno depuis 25 ans et j’ai 3 enfants, Yohan 18 ans, Simon 16 ans et Audrey 13 ans. J’ai un DUT de gestion comptabilité, un brevet professionnel pré-bancaire et un brevet professionnel agricole en viticulture et œnologie. J’ai fait des métiers bien différents jusqu’à présent : j’ai travaillé au Crédit Agricole, au Crédit Général Industriel où je faisais du prêt aux entreprises, j’ai créé ma propre société d’import-export et j’ai tenu un magasin de poteries artisanales à Nîmes. J’ai également eu la chance d’être institutrice et maintenant me voici vigneronne depuis 2007. Depuis plus de 30 ans j’accompagne Bruno selon les péripéties de la vie, nous avons passé une dizaine d’années à Nîmes et une dizaine d’années à l’étranger entre différents pays comme le Kenya, le Mozambique, la Tunisie et d’autres… Maintenant nous sommes installés à Gaillac où nous travaillons nos vignes pour en tirer le meilleur vin possible.

J’aime par dessus tout mon mari et ma famille, je pense que l’Humanité est faite pour apprendre et qu’à tout âge elle doit se bonifier et avancer en apprenant des enseignements et de ses expériences.

Nous avons toujours aimé le vin, et un beau jour mon mari a eu envie de changer totalement de vie. Il a donc cherché un coin de paradis et nous avons décidé que ce serait Gaillac pour diverses raisons.

L’histoire du domaine et l’ensemble des produits (ainsi que des photos) se trouvent sur notre site www.domaine-duffau.com

Nous cultivons nos vignes avec de nombreuses techniques de « bio« , nous y allons progressivement car nous voulons préserver la nature et également notre santé. Autour de nous, dans la majorité des vignobles les épouses ont des places importantes. Travailler dans le domaine du vin est très physique, et nous devons être performant à tous les stades de la production : en viticulture, en vinification et en commercialisation. Il faut beaucoup de courage et un brin de folie pour se lancer dans cette aventure.

Des jeunes qui veulent s’installer dans la région viennent nous rencontrer pour connaitre notre parcours. Nous leur montrons certains travaux, nous leur parlons des différentes stratégies qu’ils peuvent suivre et s’ils désirent avoir des conseils, ils peuvent toujours revenir vers nous. Ce n’est pas un travail facile, nous sommes toujours tributaires de la météo, nous prenons ce que la vigne nous donne et nous transformons les raisins en un nectar apprécié de beaucoup. »