DE LA GRAINE NÉO-ZÉLANDAISE À VOTRE ASSIETTE ◕

sps


South-Pacific Seeds : Un fournisseur de semences pour Limagrain, Monsanto et Bayer que nous ne connaissons pas.

La Nouvelle-Zélande porte bien son nom car c’est le dernier pays découvert et devient indépendante relativement vite en gardant de très bonnes relations avec le Royaume–Uni et l’Australie et nous le ressentons bien avec son style très British. Alors qu’entre 2008 et 2011 le monde connaît une chute mémorable économiquement, la NZ, elle, enregistre tout de même une progression de l’Indice de Développement Humain. La NZ c’est aussi un pays qui possède deux îles toutes deux impressionnantes et différentes avec une forte part de son territoire dédiée à l’agriculture. C’est pourquoi Agrophilia est allée à la rencontre de South-Pacific Seeds, une entreprise peut entendue qui fournie pourtant les grandes entreprises comme Bayer, Limagrain et Monsanto…

imgp6703John McKay, le directeur, nous a reçu  avec son équipe afin de nous montrer comment fonctionne cette société qui reçoit, par des grandes multinationales, des contrats de multiplications de graines. SPS est le leader en terme de semences en Australie. Depuis 1986, l’entreprise évolue autant dans sa production nationale que mondiale. En 1997, face à son succès SPS décide d’entrer sur le territoire Néo-Zélandais et nous pouvons même voir qu’aujourd’hui, SPS est également présente aux USA et au Chili comme quoi au fur et à mesure le travail paie. Pas d’OGM sont produits mais des hybrides maraîchers et même du bio. En collaboration étroite avec Vitalis, un leader mondial du bio Allemand, SPS est donc prête aux adaptations car elle suit à la lettre les réglementations Européennes. La question du bio est toutefois moins répandue…

[…Cet article est réservé aux Abonnés, abonnez-vous pour lire les 2235 mots restants !]
deja-abonnepas-encore-abonne