VISITE DE L’UNIVERSITÉ D’AGRICULTURE ET DE LA FERME EXPÉRIMENTALE MONGOLE ◕

Après avoir visité Oulan Bator et les environs, j’ai réussi à obtenir un rendez-vous avec l’université d’agriculture d’Oulan Bator qui est la plus importante du pays. Accompagnée d’un traducteur Mongole-Anglais, je rencontre une élève et une professeure de l’université (professeur de pratique et formation) afin de comprendre comment l’agriculture fonctionne dans ce pays si souvent considéré comme « non agricole at all ».

La Mongolie, 3 millions de personnes dont 50% à la campagne, est un pays qui souhaite l’autosuffisance et qui réussi tant bien que mal à l’être sur un certains nombres de produits. (Principalement la viande, bien-sûr, mais également la pomme de terre et le blé). Ensuite, la plupart des importations proviennent de la Chine mais comme nous le savons tous, cette dernière produit beaucoup d’OGM. Même si elle garde sa force bio sur certaines denrées comme le riz, une bonne partie de la production est OGM et la Mongolie souhaite être ancrée dans l’écologie. la Mongolie admet des restrictions politiques en limitant ces importations 30% à 40% mais pas plus avec la Chine. Plus les années passent, les avancées se font ressentir et la Mongolie essaie de ne pas être touchée par les problèmes aujourd’hui retrouvés en Occident: les OGM, la crise, la dépendance, le capitalisme et la pollution…

[…Cet article est réservé aux Abonnés, abonnez-vous pour lire les 638 mots restants !]
deja-abonnepas-encore-abonne