Сайн байна уу? (BONJOUR)

Chapitre 2: Oulan Bator, une ville soviétique aux mille visages

Après la Chine, je visite la Mongolie, ce pays si lointain dans nos esprits alors qu’il est si proche de nos habitudes. Je dirai même que ce pays est en quelque sorte plus avancé que la Chine car ils ont obtenu les techniques et les avancées grâce à la Russie il y a des années avec le communisme. Le dollar est la seconde monnaie et l’anglais est parlé par quasi toute la population, ce qui est admirable.

J’ai trouvé refuge dans une auberge de jeunesse toute « mimie » au coeur de Oulan Bator. La gérante de l’établissement est une vraie business woman et est très professionnelle. C’est dans ce cadre agréable que je fais mes premières rencontres. Français, Anglais, Canadiens, Sud-Africains, Chiliens, Hollandais… font partie de l’aventure.

Afin de m’immerger au maximum de la vie Mongole. Je pars à la découverte du marché de Narantuul. Si vous êtes déjà allés visiter la Turquie et plus précisément Izmir, vous pouvez le comparer à cet esprit où chaque allée est sur un thème précis: les chaussures, les habits, la nourriture, les cahiers,… Ce fût un moment magique. Tout le monde passe et repasse dans tous les sens et c’est ce qu’ils appellent le « Black market » car nous pouvons trouver un nombre incalculable de contrefaçons en tout genre. Alors, si vous avez l’occasion d’aller en Mongolie, allez vivre cette folle expérience !

IMG_3813

IMG_3816

IMG_3817

IMG_3819

Le soir, avec mes nouveaux camarades, je suis partie diner dans un restaurant traditionnel de Oulan Bator. Les dumplings sont toujours partout. Et sans oublier la viande: mouton, cheval… et pomme de terre sont les ingrédients présents presque partout. Lorsque le diner s’achève, de la musique commence à jouer et nous voilà partis dans une soirée type boite de nuit à la Mongole. Les hommes en mode « écoliers » et les femmes en personnages Disney. Comment oublier cette fabuleuse soirée où toutes les cultures se mélangent et des rencontres se font entre nations. Une chose fût marrante pour nous Européen. En plein milieu de la soirée, lorsque l’ambiance monte et les corps entre hommes et femmes se dandinent au milieu de la pièce, le DJ décide de prendre sa pause et tout le monde s’assoit. 15 minutes plus tard, la musique reprend et nous retournons sur la piste. N’étant jamais la dernière pour danser et rigoler, je me lance avec un British pour aller sur la piste de danse et observés par tous, tout le monde nous rejoint et des moments de pure joie se dessinent entre Mongoles et Occidentaux.

IMG_3759 IMG_3767

Au bout de plusieurs heures, nous allons retrouver les bras de Morphée