DES HAUTS… ET DES BAS !

Nous voilà seules depuis quelques jours, nous entamons la côte italienne doucement sous le soleil. Quoi de mieux qu’un arrêt camping pour vous conter nos 5 jours en France avant le passage de la frontière.
Depuis Pierrerue, nous en avons vu des paysages et plus beau les uns que les autres ! Nous ne revenons toujours pas de la diversité des territoires que l’on a pu traverser en une seule journée. Le beau temps nous a suivit malgré quelques températures basses en altitude et une petite heure de pluie montagneuse.
Ce qui est certain, c’est que l’on n’imaginait pas autant grimper : sur le plateau de Valensole, à La Palud/Verdon, à Robion, à Brenon, à Gréolière (1248m !) et enfin sur le col de Vence (par manque de temps pour faire une jolie carte, on vous laisse chercher ces petits patelins). On ne regrette en aucun cas nos choix d’itinéraire vu la beauté qui s’est offerte à nous.
 ….
….
La vue à 360 degrés entre lavande et Alpes nous a époustouflé.
Les gorges du Verdon nous ont donné le vertige.
Les micro-villages perchés du Var, plutôt désert nous ont poussé à rejoindre la civilisation.
Le dynamisme des villages-stations des Alpes-Maritimes nous a fait chaud au cœur.
L’ultra-urbanisation de la Côte d’Azur nous a donné envie de retourner à la montagne.
Les pentes négatives et positives jusqu’à la mer nous ont fait l’impression d’être sur les toits du monde et nous ne sommes pas peu fières !
…..
 …..
Nos cuisses ont pu passer de bonnes nuits réparatrices et nos ventres digérer de bons repas grâce aux rencontres que nous avons faites. Étonnamment, nous n’avons planté la tente qu’une nuit et elle fût glacée ! Mais là encore, au milieu de nulle part, nous avons rencontré des jeunes qui nous on initié à la slake line.
….
Merci à Ludo et Chloé de nous avoir permis de squatter et grignoter avec eux dans ce coin de paradis secret.
Merci à André et Agnès, les warmshower **** à Andon.
Merci à Alice pour ce pied- à terre à Nice et la découverte des spécialités culinaires !
dsc6133    dsc6162
dsc6278